Une soirée pour se mobiliser contre la LGV

L’Etat, SNCF Réseau et certains grands élus veulent imposer la construction
de 2 nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV Bordeaux-Toulouse et
Bordeaux-Espagne) et des Aménagements Ferroviaires Sud de Bordeaux
(AFSB) et Nord de Toulouse (AFNT).

La commune est directement impactée par le tracé de cette LGV.

Or,

  • les LGV n’ont jamais enlevé les camions des routes ;
  • la très grande vitesse gaspille beaucoup trop d’énergie et use très rapidement
    l’infrastructure;
  • les grands chantiers ne respectent ni les hommes ni la nature ;
  • le gain de temps entre grandes métropoles ne revêt pas un intérêt public
    majeur : au contraire il favorise le développement excessif des métropoles au
    détriment de la desserte de l’ensemble du territoire ;
  • les gares TGV loin des centres ville incitent à l’usage de la voiture ;
  • les contribuables n’ont pas à payer les chantiers inutiles ;
  • le prix à payer, financier, social et écologique, est disproportionné par
    rapport aux services supposés.
    ALORS QUE :
  • l’aménagement et l’amélioration des voies existantes, beaucoup moins
    coûteux, favoriseront un service ferroviaire de proximité efficace. Ces travaux
    peuvent se faire dès à présent ;
  • cela permettra le développement des transports de proximité (TER,
    Intercités)